POTERIES DE JARDIN

  • F7-1
  • F7-2
  • F7-3
  • F7-4
  • F7-5
  • F7-6
  • F7-7
  • F7-8

A partir des années 1960 et de son installation dans une maison en bord de Marne disposant d’un grand jardin, Mado Jolain développe des séries de céramique pour le jardin, vasques pour extérieurs, pavés, cache-pots, tabourets, sculptures en terre cuite ou émaillée en vert et brun aux formes inspirées par la nature

  • gallery-expo-22
  • F7-10
  • F7-11
  • F7-12
  • F7-13
  • F7-34
  • gallery-004

Cache-pots à trous inspirés des braseros traditionnels en grès. Tournés en plusieurs tailles, ils sont émaillés dans des tons qui vont du jaune au vert très foncé.

Une coupe-brasero, variante des cache-pots.

  • F7-15
  • F7-18
  • F7-20a
  • F7-20b
  • F7-21
  • F7-37b
  • F7-37a
  • F7-23
  • F7-24
  • F7-25
  • F7-26
  • F7-27
  • F7-29
  • F7-34
  • F7-30
  • F7-31
  • F7-32
  • F7-33
  • F7-36
  • F7-35
  • gallery-j5
  • gallery-j4
  • gallery-j3
  • gallery-j2
  • gallery-j1

L’intérêt pour le jardin entraîne Mado Jolain à étudier la structure des formes botaniques, leur manière de capter la lumière, de composer un spectacle. Théâtre de la nature. Dont les formes apparaissent en bâtonnets, pointillés, sphères, verticales. Elle imagine des fleurs de terre d’une taille hors nature. Eléments de surprise poétique dans les jardins. Sans copier les fleurs, elles les suggèrent par leur structure. Certaines seront comme des cloches posées, d’autres comme des coupoles, des sphères, des cônes, des boutons, des épis de faîtage. Présences ornementales abstraites jouant avec la lumière au milieu des plantes.